Les peintures

Encadrements pour Peintures – Atelier Daniel – Montréal et West Island

La peinture est la plus ancienne forme d’expression artistique. Bien des gens considèrent qu’il s’agit de la forme d’art la plus achevée. L’ingrédient principal dans une toile est ce que l’artiste y projette. Ce sont le talent et la vision de l’artiste qui feront que vous serez séduit par une oeuvre, qu’elle vous « parlera ».

Une toile peut être peinte à l’huile ou à l’acrylique. Les peintures à base d’acrylique sont relativement récentes. Elles datent du début du siècle dernier. Les peintures à base d’huile sont encore considérées aujourd’hui comme étant les meilleures mais les peintures acryliques ont prouvé qu’elles pouvaient résister au temps et plusieurs excellents artistes les utilisent pour leurs travaux. Des oeuvres peintes avec les deux types de peinture font partie des collections muséales à travers le monde.

Une oeuvre peut être peinte sur n’importe quelle surface, mais la meilleure surface demeure le canevas qui peut être de coton ou de lin tissé. La surface du canevas est traitée avec un enduit de plâtre afin de sceller les fibres et de mieux retenir la peinture. Il y a, bien sur, différentes qualités de canevas. Le matériel est ordinairement tendu sur un châssis muni de cales dans les coins qui sont utilisées pour assurer une tension maximale de la toile. Comme le canevas est fait de fibres naturelles, il réagit aux variations de température et d’humidité. Il paraîtra parfois plus lâche et parfois plus tendu sur le châssis. Le châssis doit être assez solide pour tenir la toile droite et pour éviter son gauchissement. Pour les toiles dépassant 24″ x 30″ (61 cm x 76 cm) des entretoises seront ajoutées au châssis pour en augmenter la rigidité.

Lors du mesurage d’une peinture en vue d’un encadrement, cinq mesures doivent être prises : le tour, la diagonale, la partie visible, la rainure et la profondeur de l’oeuvre.

  • La dimension du tour est la grandeur réelle de la toile. Dans l’industrie nous donnons habituellement la hauteur avant la largeur et ce, peu importe que la peinture soit horizontale ou verticale. Attention aux coins, ils dépassent souvent les côtés.
  • En mesurant la peinture en diagonale à partir des coins du canevas, vous pouvez déterminer si celui-ci est à l’équerre. Ceci est important car si le châssis n’est pas d’équerre, la rainure du cadre devra être modifiée en conséquence.
  • La partie visible de la toile est la partie que vous allez voir une fois l’encadrement terminé. Le cadre cachera environ ¼ ” (63 mm) tout le tour de la peinture. Un autre type d’encadrement, l’encadrement flottant, laisse voir tout le canevas.
  • La dimension de la rainure est la mesure de l’entaille, située sur le rebord interne du cadre, dans laquelle viendra s’emboîter la peinture. Si la peinture n’est pas à l’équerre, nous pouvons ajuster la largeur de la rainure pour que la peinture s’y adapte bien.
  • La profondeur du canevas est importante. Jusqu’à un certain point, elle déterminera le genre de cadre que vous pourrez utiliser. La profondeur de la rainure peut quelque fois être adaptée pour protéger le côté de la peinture.

Notez que l’encadreur ne devrait préférablement pas clouer à travers le canevas pour insérer une peinture dans un cadre. Il existe en effet des attaches spéciales en saillie qui tiendront fermement la peinture dans le cadre sans endommager le canevas ou la peinture.