Encadrement Rive Sud | Encadrement Prix – Un Encadrement

Tout savoir sur l’encadrement

L’encadrement est sans contredit la meilleure façon de conserver et de mettre en valeur une œuvre ou un objet exceptionnel qui vous tient à coeur. Voici tout ce que vous devez savoir sur l’encadrement sur mesure, de la sélection du cadre idéal aux méthodes de fabrication.

Depuis 40 ans, nous encadrons :

Digne des plus prestigieux musées

Nous avons été parmi les premiers encadreurs commerciaux à utiliser des encadrements de qualité muséale, hautement supérieure à celle qu’on trouve avec les cadres prêts à l’emploi offerts dans les grandes surfaces.

Pourquoi opter pour un encadrement sur mesure?

Pour l’esthétique et la préservation

Avec l’encadrement sur mesure, vous aurez la possibilité de choisir un cadre qui vous plaît entièrement : vous en sélectionnerez notamment le style (contemporain, champêtre, classique, moderne, rustique, industriel, etc.), la largeur et l’épaisseur, la couleur et le matériau (bois ou aluminium) avec lequel il est fabriqué.

L’encadrement sur mesure, c’est aussi bénéficier de précieux conseils! En effet, selon vos préférences et votre budget, les artistes d’Ateliers Daniel vous suggéreront des styles qui se prêtent particulièrement bien à l’œuvre que vous souhaitez faire encadrer et mettre en valeur.

De plus, notre équipe expérimentée de professionnels de l’encadrement est en mesure de vous présenter les produits qui sauront  préserver votre œuvre le plus longtemps possible en fonction de différents facteurs, comme le médium utilisé pour la confection de l’œuvre, la présence de papier, l’environnement où sera exposé le tableau, etc.

Pour les œuvres de dimensions non standards

Quelles sont les dimensions de toiles dites standards?

  • 50 x 70 cm
  • 50 x 40 cm
  • 50 x 50 cm
  • Format A1 : 59,4 x 84,1 cm
  • Format A2 : 42 x 59,4 cm
  • Format A3 : 29,7 x 42 cm

L’influence des dimensions sur le prix

Le coût de l’encadrement dépend notamment des dimensions du cadre. Les encadreurs utilisent la mesure du demi-périmètre pour calculer le prix.

Demi-périmètre = la hauteur + la largeur du périmètre de la rainure (dimension de l’ouverture) du cadre.

Par exemple, un cadre de 16 po x 20 po a un demi-périmètre de 36.

La plupart des matériaux en feuilles ont une dimension de 32 po x 40 po (81,28 cm x 101,6 cm). Toute dimension plus grande est considérée comme surdimensionnée. Le coût est plus élevé pour le matériel surdimensionné et le choix de couleurs des passe-partout est beaucoup plus limité. Enfin, ces matériaux plus gros sont plus difficiles à manipuler et à entreposer, ce qui augmente les coûts de main-d’œuvre.

Comment l’encadrement sur mesure est-il conçu?

Plusieurs éléments entrent dans la composition d’un encadrement sur mesure, qu’il soit destiné à accueillir une œuvre sur toile (comme une peinture), une œuvre sur papier (comme une photographie, aquarelle ou dessin) ou encore des objets de collection. Ces éléments sont notamment :

De plus, un encadreur devra réaliser différentes étapes avant d’en arriver au produit final, dont :

Découvrez ici plus en détail les composantes d’un encadrement sur mesure et les étapes nécessaires à sa réalisation.

Le passe-partout

Cadre métal avec passe-partout

Le passe-partout est un encadrement de carton que l’on pose sur une œuvre ayant besoin d’être protégée par une vitre, comme les photographies. En regardant l’encadrement de face, le passe-partout se trouve à être entre l’œuvre et le cadre.

Selon le type d’œuvre à encadrer, il se pourrait que l’ajout d’un passe-partout soit nécessaire.

Son rôle pratique

Le passe-partout empêche l’œuvre de toucher à la vitre. Cet espace d’air est important, car il évite que l’humidité se condense, ce qui favoriserait l’apparition de moisissures. Dans le cas de certains médiums comme le fusain, la craie ou le pastel, la distance entre la vitre et l’œuvre doit être d’au moins ⅛ po (30 mm) afin d’éviter que l’électricité statique ne fasse coller des particules du médium à la vitre. L’utilisation de plusieurs passe-partout ainsi que de pièces d’écartement permet d’augmenter la distance entre le médium et la vitre selon les besoins.

Dans le cas des toiles qui n’ont pas besoin d’être protégées par une vitre, comme celles à l’huile, nous recourons plutôt à la marie-louise, en tissu, et non au passe-partout.

Son rôle esthétique

Le passe-partout sert d’arrière-plan visuel. Ainsi, plus le passe-partout est grand, mieux c’est – en restant dans les limites du raisonnable, bien entendu. Il ne faut pas que le passe-partout domine l’œuvre d’art.

  • + Des passe-partout larges permettent de focaliser toute l’attention sur l’œuvre.
  • Des passe-partout étroits distraient le regard plus qu’ils ne rehaussent l’œuvre.

Le choix des couleurs

Le passe-partout du dessus doit avoir une couleur neutre, préférablement moins foncée ou moins vibrante que celles qui prédominent dans l’œuvre. Dans le cas contraire, le passe-partout risquerait de distraire l’œil.

D’autres passe-partout ajoutés sous celui du dessus pourront quant à eux apporter une touche de couleur, tout en favorisant l’intégration de l’encadrement au décor.

Les formes offertes

Nos encadreurs professionnels utilisent un appareil informatisé sophistiqué pour tailler les passe-partout avec précision. Les ouvertures rectangulaires sont habituellement faites avec des rebords biseautés montrant l’épaisseur du passe-partout. Les tailles biseautées peuvent aussi être inversées pour donner un aspect différent.

Des ouvertures ovales ou rondes, également aux rebords biseautés, peuvent remplacer celles carrées ou rectangulaires, pour un effet différent. Celles-ci se prêtent particulièrement bien aux portraits et permettent au besoin d’isoler différents sujets sur une même photographie.

Les ornements

Un passe-partout peut aussi être recouvert de tissus de différentes couleurs et textures, de lignes, de rainures et de marbrures. Cependant, il faudra faire attention de bien harmoniser votre passe-partout original avec la moulure et l’œuvre.

Les types de passe-partout

Papier standard

Le passe-partout fabriqué de papier à base de pulpe de bois est le matériau standard. Il est traité au carbonate de calcium pour retarder le plus possible les brûlures par l’acide. Peu coûteux, ce matériau n’est cependant pas conseillé pour la préservation à long terme.

Les passe-partout spéciaux, à âme noire ou de couleur, recouverts de tissu ou nervurés sont ordinairement faits de ce type de papier.

Papier alpha cellulose

Le papier alpha cellulose est un papier à base de pulpe de bois hautement purifié (toute la lignine en a été extraite pour éviter que le papier ne se dégrade). Un passe-partout fabriqué avec ce papier coûte plus cher qu’un standard. Il peut être utilisé pour la préservation s’il est neutralisé.

Papier 100 % chiffon 

Le papier 100 % chiffon ne contient aucune pulpe de bois et est habituellement fait de fibres de coton. Bien qu’il ne contienne aucun acide, il est quand même neutralisé avant utilisation. Il s’agit du meilleur matériau disponible sur le marché pour la préservation.

La marie-louise

Alors que le passe-partout est utilisé principalement pour l’encadrement des œuvres sur papier et d’objets de collection, la marie-louise est un cadre en bois peint ou recouvert de tissu dans lequel s’insère une peinture à l’huile ou à l’acrylique. Sa partie principale est souvent blanche ou d’une autre couleur neutre, alors que son épaisseur, coupée en biseau et tantôt dorée, tantôt argentée ou encore noire, assure un contraste entre cette dernière et l’œuvre.

Son rôle est, comme le passe-partout, à la fois esthétique et protecteur.

Les artistes d’Atelier Daniel pourront vous recommander des combinaisons heureuses de marie-louise et de moulures qui siéront à merveille à votre peinture.

Les moulures : bois et aluminium

Chez Atelier Daniel, vous trouverez un vaste choix de moulures en bois et en aluminium.

Moulures en bois

  • Manufacturées et finies en usine en longueurs spécialement pour les besoins de l’encadrement.
  • Immense variété de grandeurs, de formes et de couleurs.

Les prix

  • Les prix varient de 4 $ à 300 $ le pied (13 $ à 975 $ le mètre).
  • Le prix typique d’une moulure en bois est d’environ 8 $ le pied (26 $ le mètre).

Méthodes d’assemblage des coins

Pour l’assemblage des coins, nous utilisons exclusivement la méthode avec colle et clous-équerres. Celle-ci exige un appareil spécial et donne les résultats les plus fiables.

Les autres méthodes (non utilisées par Atelier Daniel)

  • Colle et clous à têtes perdues : un étau à onglet s’avère nécessaire. Donne des résultats variables.
  • Colle et goujon en plastique. Les bouts des moulures doivent être préparés avec un appareil spécial (l’assemblage final du cadre peut se faire sans outils). Résultats fiables.

Moulures en aluminium

  • En aluminium extrudé, traité par anodisation ou peint.
  • Disponibles en plusieurs couleurs et finis.

Les prix

  • Les prix varient de 2 $ à 30 $ le pied (6,50 $ à 97,50 $ le mètre).
  • Le prix typique d’une moulure d’aluminium est d’environ 6 $ le pied (19,50 $ le mètre).

Les coins sont assemblés avec des pièces métalliques à pression.

Moulures en plastique (non disponibles à l’Atelier Daniel)

  • Habituellement faites de polystyrène.
  • Moulées ou extrudées, au fini uni le plus souvent.

Les prix

  • Les prix varient de 1,50 $ à 15 $ le pied (5 $ à 49 $ le mètre).
  • Le prix typique d’une moulure en plastique est de 5 $ le pied (16,25 $ le mètre).

Les coins sont assemblés avec une colle spéciale très forte. On utilise aussi parfois des clous.

Considérant leur qualité inférieure et leur rendu quelconque, Atelier Daniel n’offre pas de moulures en plastique.

Le verre (encadrement sous verre)

Certaines œuvres, comme les photographies et autres sur papier, se préservent plus longtemps si elles sont encadrées sous verre. Encore faut-il choisir le bon type de verre. Les voici.

Le verre ordinaire

Le verre d’encadrement clair est le matériau le moins cher et le plus utilisé pour les encadrements. Il est souvent appelé « verre ordinaire », mais il ne doit pas être confondu avec le verre pour les fenêtres, qui est de moindre qualité.

Le verre anti-reflet

La surface traitée du verre anti-reflet brouillera l’image lorsque celle-ci est regardée de côté. Plus la distance entre l’image et le verre sera grande, plus l’image apparaîtra brouillée.

Le prix de ce type de verre est deux fois plus élevé que celui du verre clair

Le verre anti-UV

Disponible en version claire ou anti-éblouissement, le verre anti-UV est traité du côté intérieur pour filtrer plus de 99 % des rayons UV, qui causent la décoloration. Les rayons UV sont présents dans toutes les sources de lumière, mais particulièrement dans la lumière du soleil et des fluorescents. Ce type de verre est recommandé pour tous les projets de conservation.

Le prix du verre filtrant est à peu près le même que celui du verre anti-reflet.

Le verre anti-éblouissant

Le verre anti-éblouissant est disponible avec ou sans filtre UV. Il n’est pas traité de la même façon que le verre anti-reflet. Il s’agit d’un verre à 20% de plomb que disperse la lumière réfléchie, ce qui confère à l’œuvre un éclat inégalable et en même temps, rend les couleurs plus vives. Sous certaines conditions, le verre semble disparaître complètement.
Ce type de verre est relativement nouveau dans le domaine de l’encadrement. Son prix est de 4 à 10 fois plus élevé que celui du verre ordinaire.

 L’acrylique

L’acrylique a l’aspect du verre, mais est plus léger et flexible que ce dernier, en plus d’être incassable. Il est disponible en plusieurs épaisseurs avec ou sans filtre UV.

Toutefois, il s’égratigne facilement, cause de l’électricité statique (ce qui le rend incompatible avec des médiums comme le fusain ou le pastel) et tend à se déformer lorsqu’il est de grande dimension.

Il est plus cher que le verre ordinaire, notamment parce qu’il exige plus de travail d’un point de vue fabrication.

Le styrène

Lorsqu’il est neuf, le styrène a la même apparence que l’acrylique, mais il a tendance à jaunir et à devenir cassant avec le temps.

Son prix est cependant plus avantageux que celui de l’acrylique.

Vous envisagez l’encadrement sous verre?

CTA: Contactez-nous pour en savoir davantage sur nos différents produits.

L’assemblage

Pour les cadres de bois : Pour tenir toutes les pièces, nous utilisons des pointes de vitrier, des clous à têtes perdues ou des agrafes partiellement enfoncées du côté intérieur de la moulure. Pour certains types de cadres, des attaches en saillie seront nécessaires.

Pour les cadres en aluminium : Les différentes parties sont retenues ensemble par la moulure elle-même. Pour tenir les parties fermement, nous utilisons en plus des ressort spéciaux en aluminium.

Tous les cadres doivent être munis d’un papier protecteur contre la poussière. Par conséquent, nous couvrons complètement l’arrière du cadre avec un papier noir épais. Cette façon de faire, en plus de rehausser l’apparence de l’encadrement, scelle le cadre protégeant ainsi son contenu de la poussière et des insectes.

Les peintures sont aussi protégées contre la poussière avec un papier protecteur, mais nous y pratiquons une ouverture afin de permettre au canevas de respirer.

Les coins du bas du cadre doivent être munis de petits butoirs afin de :

  • garder un espace entre le bord du cadre et le mur pour favoriser la circulation de l’air;
  • empêcher le cadre de bouger facilement sur le mur;
  • protéger la surface du mur.

L’encadrement de préservation : pour les œuvres de grande valeur

L’encadrement de préservation est la seule méthode reconnue par les experts de la préservation. Il devrait être utilisé pour toute œuvre d’art originale, impression ou objet de grande valeur financière ou sentimentale.

Cette technique utilise des matériaux de qualité supérieure qui ne s’altèrent pas au fil du temps, comme :

  • du carton 100 % chiffon;
  • de la vitrerie anti UV;
  • du papier japonais;
  • de la colle d’amidon à base de riz.

Une œuvre ou un objet vous tient particulièrement à cœur? Optez pour le montage de préservation, une technique que les encadreurs d’expérience d’Atelier Daniel maîtrisent comme nul autre.

Contactez-nous

Le principe fondamental du montage de préservation

Ce type de montage implique que l’œuvre soit suspendue par le haut par deux points d’attache au carton de fond 100 % chiffon.

Un montage de préservation ne devrait entraîner aucune modification permanente à l’œuvre d’art. Le montage doit être totalement réversible et réalisé avec des méthodes et des matériaux non destructifs.

Tous les matériaux en contact avec l’œuvre doivent être faits à 100 % chiffon ou en alpha cellulose.

Les autres types de montages

Le montage en relief

Le montage en relief est utilisé pour les œuvres plus épaisses que la normale. Puisque les adhésifs n’entrent pas en contact avec l’œuvre d’art, cette méthode peut être considérée comme un montage de qualité préservation acceptable si des cartons 100 % chiffon sont utilisés.

Le montage à charnière

Le montage à charnière nécessite de la toile, du papier ou un ruban spécial pour attacher le haut (uniquement) de l’œuvre au carton de fond. Cette méthode est habituellement réversible et cause peu de dommages à l’œuvre. Cependant, les adhésifs et les matériaux utilisés ne sont pas toujours de qualité préservation.

Le montage humide 

Le montage humide utilise un adhésif à base d’eau (similaire à la colle pour papier peint) pour coller l’œuvre sur un panneau de support. Considérée comme permanente, cette méthode peut tout de même être inversée en trempant l’œuvre dans l’eau. On obtient les meilleurs résultats avec cette méthode en utilisant une presse à vide.

Ce type de montage est recommandé pour les papiers poreux qui n’ont pas de grande valeur, comme les posters et les cartes géographiques. Il demeure stable année après année. À noter : le carton de fond pourrait se déformer s’il n’est pas supporté par un cadre.

Le montage à sec 

Pour le montage à sec, on se sert d’un tissu adhésif activé à la chaleur et d’une presse chauffante à vide ou non. Le montage à sec est considéré comme permanent, mais peut parfois être inversé avec de la chaleur ou des solvants.

Ce type de montage est recommandé pour les photos et autres œuvres sur papiers non poreux qui n’ont pas de grande valeur. Avec le temps, le tissu du montage à sec pourrait se détériorer et perdre son adhérence par endroits.

Le montage par vaporisation

Le montage par vaporisation utilise des adhésifs à base de solvants en aérosol. Ce genre de montage est aussi considéré comme permanent, mais peut parfois être inversé en utilisant des solvants. Les meilleurs résultats sont obtenus avec une presse à vide.

Les onglets pour photos

Ceux-ci peuvent être achetés ou fabriqués sur mesure pour s’adapter parfaitement à l’œuvre. Il s’agit d’une bonne technique de montage pour les photographies et autres œuvres sur papier rigide. Cependant, les lois de la gravité jouent contre ce type de montage, faisant en sorte que les œuvres peuvent s’affaisser et plisser horizontalement.

Les panneaux de support

Le carton à passe-partout est souvent utilisé pour concevoir les cartons de fond. Ce type de carton peut être fait de papier standard, alpha cellulose ou 100 % chiffon, selon le niveau de qualité désiré. Pour les pièces plus imposantes, des renforcements pourraient être nécessaires pour ajouter de la rigidité.

Il existe aussi des panneaux en mousse faits de styromousse recouvert soit de papier blanc lisse à basse acidité sur les deux côtés, soit de papier sans acide ou encore de papier 100 % chiffon.

Quant aux panneaux 3X, ils sont des cartons épais (similaires au carton à dessin), avec une surface blanche lisse de papier acide à base de pulpe de bois.

Le matériel d’accrochage

Il existe différents types de matériel d’accrochage pouvant être fixé à l’œuvre, dont :

  • les crochets en dents de scie : ils feront l’affaire pour les petits encadrements, mais ne devraient pas être utilisés pour les cadres dépassant 5 po x 7 po (12 cm x 18 cm).
  • le fil de fer : il est parfait pour les encadrements dont le poids ne dépasse pas 20 lb (9 kg). Notez que l’utilisation d’un fil de fer pour suspendre un encadrement de plus de 20 lb soumettra les coins à un stress. Le haut et le bas du cadre tendront alors à se courber, cependant si vous accrochez avec deux crochets espacés à 1/3 du total cette problème n’existera plus.
  • les fils en acier inoxydable ou recouverts : plus solides que les fils de fer ordinaires, ils ne rouilleront pas, ne se corroderont pas et ne marqueront pas les murs;
  • les crochets placés de chaque côté du cadre : idéaux pour les œuvres de 20 lb (9 kg) ou plus.

CTA : Des questions? Appelez ou écrivez-nous maintenant.